Temps pluvieux…

Jeudi 29 octobre
La nuit a été orageuse et mes fringues sont trempées comme une soupe. Ce matin, c’est mi-pluie mi- brouillard. 2015-11-03 13.04.24
Travail impossible, je pars en rando pour 3h
Je tente le travail l’aprèm, mais la pluie refait son apparition.

2015-11-01 06.07.32 2015-10-30 10.25.56
Flûte! Du coup lecture tranquille.
La nuit tombe vite et le panneau  solaire est off ; du coup, pas de lumière.

Festival et repos

Mardi 27 octobre
Aujourd’hui, pas de travail au chantier, car c’est le dernier jour du festival.
Je pars au village faire quelques courses pour moi et le camp. J’installe mon hamac peinard, on joue aux cartes, lecture puis nous sommes rejoints par 8 Italiens et Guillaume.

Mercredi 28 octobre
Les villageois ne travaillent pas aujourd’hui encore. Je travaille sur le projet de Louis et sa maison arrondie : damage et mise en place des liaisons en barbelés, mais aussi tamisage pour faire du sable qui remplira les sacs. 2015-11-01 07.53.02
J’aide aussi Guillaume pour son châssis d’entrée, le plus difficile est de trouver du bois. 2015-11-03 11.22.37
2ème soirée avec les Italiens ; barbecue super.2015-11-04 02.22.13

Maisons en sacs de terre à Mantary

Lundi 26 octobre
Lever de soleil à Mantary : c’est magnifique. Nous sommes 6, perchés en haut d’une crête, en pleine brousse.
Aujourd’hui, c’est tranquille, je découvre le chantier. Louis et Jakob m’expliquent leur projet : maison en earthbag, murs en sacs de terre, technique inventée dans les années 70′.2015-10-30 10.25.07
C’est très ouvrageux, très économique et avec un moindre transport de matériaux. 3 maisons sont en construction ; c’est le début. On n’en est qu’ aux fondations.
Louis qui est déjà au Népal depuis 5 mois envisage de former des villageois à la construction durable et antisismique.2015-11-01 06.09.05
Ballade au village l’après midi et installation au campement.

Vers Phulkarka

Dimanche 25 octobre
Levé à 5h30, nous sommes à 4 au départ : Jakob, Louis, Lotion et moi
Dans le bus, nous sommes 30, sans compter ceux qui sont sur le toit ; le bus est juste un fourgon 15 places. Nous sommes serrés comme dans une boîte de sardines.2015-10-25 10.04.34
Crevaison, le pneu est réparé directement au nord de la route. No stress.
Arrivés à Dadingbesi, un dalh bat puis re-jeep vers Phulkarka.
C’est l’enfer, je suis dans la caisse derrière, avec une petite fille sur les genoux, à 8 dans 2,5 m² ; ça secoue dur plus la poussière !
Nous arrivons au terminus de la piste puis 2h30 de marche, nous ferons la dernière heure dans la nuit et arrivons au camp. Ouffff !2015-10-25 11.54.59

2015-10-25 12.01.46
On se pose ! Repas et gros dodo

En jeep vers Katmandou

Samedi 24 octobre
ça y est, levé à 4h30, je prépare mon sac. En fait, nous sommes 3 dans la pseudo chambre.
Un gars m’amène au rdv jeep, un peu de marche.
Le soleil se lève sur l’Himalaya, il est 5h30. C’est à couper le souffle. J’aperçois ces belles montagnes et …l’Everest de très loin. Youyou ! Beau clin d’oeil pour mon départ du Solucombo. 2015-10-24 02.31.00
Nous sommes 11 dans la jeep, sacs sur le toit. Je suis avec 3 Australiens très éprouvés par le voyage.2015-10-24 04.36.20 Sur les 10h de trajet, 3h de pistes, des paysages magnifiques le long de la rivière qui vient de Katmandou
Arrivée à l’hôtel à 5h30 ; à peine le temps de poser mon sac, et je suis briefé pour le 2ème projet. On me présente Guillaume, ingénieur français et Jakob, architecte américain. Nous discutons du projet et convenons du départ le lendemain à 6h.
Le temps de manger, de refaire mon sac et dodo ; la nuit sera courte.

Départ vers la route

Vendredi 23 octobre
Je me réveille sous du maïs accroché au plafond ! Tout va bien 2015-10-23 04.36.54
2015-10-23 04.37.29Vrai départ aujourd’hui, je fais mes au revoir avec mon collier de fleurs, ma tika et en route avec le fils de Man vers le lodge, à 2h de marche. Ma chambre est une arrière cuisine au sol en terre battue, le matelas est bon, le top.
Ici non plus, je ne suis pas sûr qu’il y ait souvent des barbus Blancs en visite ; j’attire la curiosité des enfants. 2015-10-23 14.24.20
Demain, la journée sera longue : entre 10 et 12h de jeep ; départ prévu vers 6h
Je prends un thé puis repars faire des petites courses ; à 30 min de marche, je trouve une boutique et un bar local. pause roxy avec le tenancier très sympa.
Attention sur la route ça roule à fond, ça klaxonne toutes les 5s au moins ; ça prévient quand il faut se ramasser.
Je suis bien accueilli dans la maison, je pense ne pas trop traîner pour dormir, je suis un peu fatigué de la veille
Je passe à table avec les locaux, on a de bonnes discussions en anglais. Très sympa au coin du feu, avec la grand mère piercing au nez et anneau (tout un style) qui épluche le maïs.
C’est juste un peu enfumé avec l’évacuation de cheminée un peu limitée.

Dashain festival et tika

Jeudi 22 octobre
Dernier jour au village, un peu ému de quitter je l’avoue.
Départ prévu à 10h puis retardé à 14h
Man2 m’invite à fêter Dashain chez lui.
A mon arrivée, une chèvre est décapitée, en offrande  aux divinités.
Ensuite, c’est tika pour tout le monde, du riz coloré collé sur le front. 2015-10-22 09.40.112015-10-23 04.56.05
La musique à fond, c’est la fête!
Vers 13h30, mon départ est annulé et reporté au lendemain.
Je me laisse aller dans la fête. Toutes les générations sont présentes. Grand repas et danse pour finir 2015-10-22 10.11.37
Superbe fête

Derniers moments à Merangding

Mercredi 21 octobre

Je discute avec Man, le chef de mon 2ème projet ; l’ossature étant bien entamée, les villageois peuvent finir eux-mêmes la construction.
Pour le retour, j’opte pour la jeep plutôt que l’avion.
Puis retour au chantier. Man décide de faire remonter le mur d’un pied a cause de la mousson.
Je me remets à la maçonnerie puis continue l’ossature ; des gars apportent des troncs de la forêt, ils enlèvent l’écorce sur place. 2015-10-20 10.21.232015-10-20 10.23.55
Pour le repas de midi, je pars manger chez Gaudvin. Il vit dans une cabane en tôle avec sa famille, devant leur ancienne maison, partiellement détruite.2015-10-21 14.56.14 C’est le cas de beaucoup de villageois.2015-10-21 14.55.11
A 17h, je range le chantier et on fait les comptes.
Je donne mes outils aux habitants.
Les au revoir commencent. Gaudvin m’invite chez lui pour un petit roxy ; il me prépare de la viande de bœuf séchée sur un fil dans la cabane ; après 2 ou 3h, je rentre chez Man pour la soirée et dodo.

La fin du buffalo et des fondations

Mardi  20 octobre

ça y est, la routine s’installe au village ; je commence à bien connaître les villageois. Ce matin, je pars tranquille, je dois passer par chez Man, je le retrouve dans un champ avec 4 gars et des enfants, près d’un taureau attaché à 2 poteaux. Ils boivent le thé, je m’installe.
Puis je comprends quand je vois un gars avec une masse : c’en est fini pour le buffalo.2015-10-20 06.34.24
Au bout d’1/4h, c’est la découpe directe, dans le champ!
C’est un moment fort pour les villageois.

Je prends la direction du chantier, et il y a beaucoup de monde. 2015-10-20 13.05.19
On achève les fondations puis on commence l’ossature.
Ici pas d’élec, donc tout à la main et en tenon-mortaise svp !2015-10-21 12.21.10
Je travaille avec le charpentier local qui a un sacré coup de patte.
Les femmes ramènent des pierres.2015-10-20 08.07.11
La journée se passe très bien et je mange chez Gaudvin.
Dashain festival approche, les habitants nettoient leur maison à fond.
Je reçois un message pour une nouvelle mission dans un village au nord-ouest de Katmandou avec 2 ingénieurs français pour construire des maisons antisismiques.
Je réfléchis : la nuit porte conseil.

Sourires

Lundi 19 octobre

ça continue sur le chantier : on monte le mur de fondation à 2 pieds de hauteur, la pierre est assez facile à tailler ; les villageois m’apprennent et me charrient un peu !
Et le bois commence aussi à arriver.
A ce moment, je réalise que le projet est intéressant car les matériaux sont collectés chez les habitants et qu’ils sont indemnisés. Cela crée un bon système de fonctionnement.
Je suis content de la tournure du projet et les villageois aussi.
Fin de journée. Je donne des crayons, T-shirts  et jouets aux enfants. Je n’oublierai jamais leurs sourires ! 2015-10-20 06.25.43 2015-10-22 08.03.02 2015-10-22 07.54.54

2015-10-16 09.42.54
Une très belle journée.